The Virtual Arctic Expedition invitée à la COP 23

La plateforme de réalité virtuelle, développée en partenariat avec Océanopolis, est présente jusqu’au 17 novembre à Bonn, à la conférence des Nations Unies sur les changements climatiques. Au sein du Pavillon France et en parallèle des négociations, elle sera la vitrine des initiatives en faveur de la lutte contre le dérèglement climatique.

La réalité virtuelle permet d'évoluer dans des milieux inaccessibles : ici l'océan arctique

C’est un privilège d’avoir été sélectionné par le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire pour représenter ce que la technologie peut apporter en matière de sensibilisation aux problématiques environnementales. Innover pour le bien commun, telle est l’ambition de b<>com, aujourd’hui mise en lumière.

C’est aussi une occasion rare de présenter ces innovations technologiques à une foule de décideurs : personnalités politiques, dirigeants de grands groupes, ONG, chercheurs, scientifiques… En tout, ce sont 8 000 personnes qui sont attendues à Bonn cette année. Parmi elles, Emmanuel Macron et plusieurs ministres français.

The Virtual Arctic Expedition est une plateforme de réalité virtuelle unique mettant en œuvre un ensemble de technologies pour le bien-être et l’immersion des utilisateurs. Elle a été développée avec l’aquarium brestois Océanopolis autour d’un contenu ludo-éducatif pour la prise de conscience de la beauté et la fragilité du milieu marin. Cette expérience plonge 4 participants simultanément à 20m de profondeur et les invite à découvrir cet environnement particulièrement vulnérable. C’est aussi un voyage dans le temps depuis 1950 jusqu’à 2100, avec la mise en abîme des risques liés au dérèglement climatique. Cette prospective a été réalisée en collaboration avec des scientifiques reconnus internationalement pour un résultat réaliste, interactif et immersif inégalé.