[Webinar en replay] Le tatouage numérique dynamique pour stopper le piratage de contenus live avec Viaccess Orca et b<>com

A l’occasion d’un webinar le 28 octobre 2020, Mathieu Harel, Directeur Marketing des Produits Sécurité chez Viaccess-Orca (VO), et notre expert Gaëtan Le Guelvouit, Manager du Laboratoire Confiance & Sécurité chez b<>com, ont fait la démonstration de la capacité de la solution de watermarking dynamique à identifier et stopper le piratage de contenus live.

Vous avez manqué le webinar ? Gaëtan vous donne 3 bonnes raisons de le regarder en replay : 

1. Ne perdez plus d’argent à cause du streaming illégal

La consommation de vidéos en streaming est en constante augmentation, et avec le retour des événements sportifs en direct, la bataille pour la sécurité des contenus continue.

Le marché des offres TV payantes est porteur et ne cesse de croître. Mais en parallèle, les services illégaux de streaming prolifèrent.

C’est un réel défi auquel b<>com et Viaccess-Orca ont souhaité répondre en proposant une nouvelle approche de tatouage numérique. Elle est conçue spécifiquement pour lutter contre le piratage de contenus en direct. Cette technologie allie absence de latence, détection automatique des pirates (sans intervention manuelle) et robustesse.

2. Optez pour une sécurité de vos contenus sur du long terme

L’objectif est d’avoir systématiquement une longueur d’avance sur le piratage. Il est donc primordial que cette solution s’adapte constamment aux avancées des pirates. Lorsqu’un événement en direct est illégalement rediffusé, plusieurs algorithmes sont à l’œuvre pour identifier et stopper les flux litigieux. Dès sa conception, la plateforme est prévue pour accueillir les nouveaux algorithmes que produira b<>com et offrir une sécurité renouvelable sur le long terme.

3. N’importe quelle source de piratage est identifiée en moins de 15 minutes

La solution de b<>com et VO permet d’identifier et d’agir sur tout type de piratage en direct, y compris les plus complexes comme les attaques par collusion. Il s'agit d'un piratage collaboratif où plusieurs pirates – donc plusieurs terminaux vidéo – mettent en commun et mélangent leurs copies. Ils forgent ainsi une nouvelle copie vierge et la retransmettent sur un service illégal de streaming.

En quelques minutes, les sources retransmises sont identifiées et les services de VO peuvent agir.

N'attendez plus, <cliquez ici> pour accéder au replay sur le site de VO.