Plongée en réalité mixte dans nos labos

Fred Pieau
djugon
Découvrez avec Jérôme Royan, Responsable du laboratoire Présentation Interaction Display (PID) les marchés et enjeux visés par les recherches dans le domaine des interactions naturelles et de la visualisation immersive.

Quels sont les marchés visés par les enjeux technologiques de la réalité mixte ?

« De nombreux domaines de la société numérique vont profiter des bénéfices d’une meilleure expérience d’interaction immersive. En premier lieu : le Big Data. Avec des enjeux importants en termes de stockage, d’agrégation et d’analyse des données, le Big Data nécessite des  solutions de visualisation innovantes permettant de naviguer parmi des données denses et hétérogènes. De même, le marché des Villes Intelligentes devrait pleinement bénéficier des technologies de réalité mixte, que ce soit dans le domaine de l’urbanisme, des transports, de l’e-formation, de l’e-Santé, du tourisme etc. »

Quelles tendances observez-vous ?
« Nous assistons à une démocratisation des dispositifs d’interaction naturelle et d’immersion. Les systèmes de réalité virtuelle ou augmentée étaient jusqu'ici plutôt réservés, de par leurs coûts élevés aux grands industriels de l’automobile, de l’aéronautique et de la défense. Ils sont maintenant accessibles aux PME et PMI, aux collectivités territoriales, mais également au grand public. Pour preuve la démocratisation des dispositifs d’interaction gestuelle et d’immersion intégrés à de nombreux équipements grand public comme les consoles de jeux vidéo, certains ordinateurs portables ou téléviseurs et bientôt les smartphones et autres lunettes de réalité augmentée. »

Quels sont vos objectifs au sein du labo PID ? 
« Dans un environnement qui évolue à toute vitesse, l’IRT b<>com a pour objectif d’accompagner l’économie française et ses industriels pour se positionner parmi les acteurs de référence de la réalité mixte. Pour mener à bien sa mission, le laboratoire s'appuie entre autres sur 3 systèmes de réalité mixte, au centre de l’illustration déployée à l’occasion du 1er Forum National des IRT. »  Chez b<>com, le seul grand écran 4K 3D d'Europe

 

Pouvez vous nous les décrire ? 
« D’abord l’écran Planar 3D ultra haute définition (4 fois plus de pixels et 2 fois plus d'images à la seconde), de plus de 2 mètres de diagonale, unique en Europe. Offrant un affichage en relief des données et surmonté d’un dispositif d’analyse des mouvements, il représente une fenêtre exceptionnelle sur un espace virtuel. Il permet d’interagir le plus naturellement possible avec des données, des images jaillissant littéralement de l’écran. Ensuite, un casque de réalité virtuelle permet à  l’utilisateur de s’immerger totalement dans les images virtuelles avec la particularité de disposer d’un champ de vision très large. Enfin, une tablette de réalité augmentée permet d’intégrer au monde des contenus contextuels en temps réel. Ces 3 équipements  vont permettre à b<>com de relever les défis de l’interopérabilité entre les différents dispositifs de réalité mixte mais également d’augmenter leur acceptabilité et faciliter leur utilisation en assurant un confort optimal. Toujours dans le but d’offrir à l’utilisateur une expérience toujours plus immersive et naturelle. » 

Parlant d'expérience, quelles ont été les réactions le 10 octobre ? 
« Très intéressantes. Au delà du "wow effect" bien naturel suscité par la qualité de l'immersion,  plusieurs invités nous ont fait part d'un intérêt professionnel évident dans leur domaine d'activité. Ce sont des pistes de travail et de valorisation très encourageantes. »  Le casque de réalité virtuelleUne tablette pour superposer le virtuel au réel