OpenStack Summit : b<>com y était

Nos 6 experts b<>com à l'OpenStack Summit 2014

Antoine Cabot, Responsable du laboratoire Cloud Computing nous débriefe sur l’OpenStack Summit qui a eu lieu à Paris du 3 au 7 novembre 2014. L’occasion de faire le point sur les ambitions de b<>com.

1. Qu’est-ce qu’OpenStack ?
OpenStack est un gestionnaire d’infrastructures cloud disponible en open source. Autrement dit il permet d’administrer un parc de machines en améliorant leur rendement grâce à la virtualisation. C’est tout simplement le plus gros projet open source au Monde actuellement. Il est porté par la Fondation OpenStack, organisation non-commerciale ayant pour but de promouvoir le projet mais aussi d’aider les développeurs ainsi que l’ensemble de la Communauté.

                             "Le plus gros projet open source au Monde"

Cet ensemble normalisé et ouvert d’outils est conçu pour rendre la gestion de ressources informatiques plus facile. L’engouement autour d’OpenStack est tel qu’il est en passe de devenir le standard du cloud privé face aux solutions de cloud public telles qu’Amazon Web Services ou Microsoft Azure. VMware a par ailleurs décidé d'investir dans OpenStack pour garantir la cohabitation avec ses propres solutions. OpenStack arrive à maturité.

2. Présentez-nous l’OpenStack Summit
Cet événement rassemble la communauté mondiale Open Stack tous les 6 mois autour de conférences, ateliers et workshops. La 10 ème et dernière édition en date a eu lieu à Paris du 3 au 7 novembre dernier. L’événement a rassemblé plus de 4600 personnes sur 5 jours : opérateurs internationaux et français de cloud, intégrateurs, développeurs… Les telcos étaient également de la partie avec une implication inédite. 

                                            "4600 personnes sur 5 jours"

L’événement était scindé en deux temps :

  • Conférences lors des trois premiers jours accompagné d’une place de marché des acteurs impliqués dans OpenStack (stands avec démo et échanges)
  • Ateliers techniques sur les deux derniers jours.

A l’image de l’approche OpenStack, l’esprit de l’événement se base sur le collaboratif. Les échanges informels permettent de glaner de bonnes informations et de nouer des relations dans la communauté. 

3. Quels ont été les principaux temps forts de l’événement ?
La keynote de Mark Collier, CEO de la Fondation OpenStack sur l'énergie distribuée à marqué les esprits : revoir.
Par ailleurs, je retiens l'annonce par Canonical d’un nouvel hyperviseur baptisé LXD.

4. Pourquoi b<>com s’intéresse à OpenStack ?
Les sujets couverts par OpenStack concernent plusieurs de nos labos réseaux, notamment Cloud Computing et Architecture Réseaux
Fruit d’un travail amorcé en 2011 par Rackspace et la Nasa, OpenStack nous permet d’accélérer considérablement la mise sur le marché de nos travaux. C’est pourquoi nous souhaitons contribuer activement  à la communauté en reversant un certain nombre de contributions. 

                                    "Contribuer activement à la communauté"

Cela passe par une période d’apprentissage et de montée en compétence afin de gagner en légitimité dans une communauté où les acteurs français peinent à trouver leur place face aux géants américains (Redhat, HP, IBM…)
Suite à cette période d’apprentissage, nous serons en mesure de valoriser notre expertise auprès de nos membres et de nos clients.

Prochaine édition à Vancouver en mai 2015.