MWC19 : la 5G prend le pouvoir !

L’édition 2019 du Mobile World Congress a confirmé son statut de rendez-vous incontournable des acteurs des télécoms. b<>com y exposait pour la troisième année consécutive, l’occasion de prendre le pouls du marché et de constater les progrès de la 5G.

Cette année, b<>com a choisi de mettre en avant la 5G « à la carte » : ultra-sécurisée, facile à déployer et à utiliser, et abordable. Une démonstration réelle « Hôpital 5G » témoignait de ces expertises grâce au déploiement de services de communication à la demande pour le monitoring global de l’hôpital, le support d’examens guidés à distance en situation d’urgence et le transport de données multimédia. Une illustration très complète des bénéfices de la 5G et de ses nouvelles architectures réseaux qui a attiré plusieurs médias internationaux dont la chaîne de télé CNBC.

Stand b<>com

Les applications santé étaient d’ailleurs en vedette au MWC, avec notamment la première opération mondiale réalisée à distance via la 5G en direct pendant le salon.

Stand du Gouvernement Catalan

Première opération mondiale en 5G

Au-delà du « buzz word », la technologie 5G était omniprésente sur le salon. Les opérateurs et industriels de tous secteurs multiplient expérimentations et cas d’usage pour promouvoir ses bénéfices. On peut citer le pilotage de drones à distance chez Orange, la conduite d’un camion à des milliers de kilomètres chez Ericsson, la table de ping-pong chez Nokia ou encore les musiciens d’un même groupe jouant à distance sur le stand Docomo. Autant de démonstrations axées sur la latence extrêmement faible.

Table de ping-pong chez Nokia

Même si ces cas d’usage sont spectaculaires, leur déploiement nécessitera la mise en place d’un cœur de réseau 5G comme démontré sur le stand b<>com. Les business models et la rentabilisation des déploiements demeurent également au centre des discussions entre industriels et opérateurs.

On assiste également à une mutation en profondeur de l’industrie avec l’automatisation croissante des tâches et l’intelligence artificielle très présente sur tous les stands. Les robots et les démonstrations autour des interactions hommes-machines (reconnaissance d’images, reconnaissance des émotions), comme chez Technicolor, étaient également présents en force.

A noter enfin, un passage à vide de la thématique IoT. Alors que de nombreuses entreprises du domaine étaient présentes lors des dernières éditions (accès radio, cœur de réseau, plateformes d’analyse de données…), on constate cette année une forte diminution du nombre d’acteurs et de la fréquentation du Hall 8, dédié à l’IoT.

Chrorégraphie de robots