Des ordinateurs protégés par leur "empreinte numérique"