Portrait de b<>comien : Rencontre avec Florian Lebeau

Pour ce nouveau portrait de b<>comien, nous partons à la rencontre de Florian Lebeau. De la sortie de ses études à l’intégration d’une société membre b<>com, retour sur le parcours inédit de ce b<>comien de la première heure !

Florian, peux-tu nous présenter ton parcours ?

Tout juste sorti de l’INSA, spécialité Système et Réseaux de Communication, j’ai rejoint b<>com en novembre 2013. J’ai intégré dans un premier temps le labo Cloud Computing pour lequel je faisais du développement OpenStack. Ayant émis le souhait de me rapprocher des problématiques « réseaux », j’ai eu l’opportunité, au bout d’un an, de rejoindre le labo « Interfaces Réseaux » afin de travailler sur ma spécialité, à savoir de la programmation FPGA. L’objectif était la création d’une plateforme intégrant à la fois la 4G et le Wi-Fi pour une connexion sans couture. Début 2017, dans le cadre d’une réunion de lancement de projet, j’ai eu l’occasion de rencontrer les dirigeants de la société Kerlink, membre b<>com. Ces derniers m’ont proposé de les rejoindre tout en restant mis à disposition chez b<>com sur un projet commun.

Sur quel projet travailles-tu aujourd’hui ?

Je travaille toujours pour le laboratoire Interfaces Réseaux sur l’internet des objets. Notre objectif est de créer une solution capable de décoder les signaux émis par différents objets connectés quel que soit le standard de communication. Par ailleurs, nous travaillons également sur le perfectionnement de la sensibilité des récepteurs de façon à pouvoir ensuite améliorer les critères de géolocalisation, problématique particulièrement intéressante pour Kerlink. Nous sommes une quinzaine sur le projet avec notamment des personnes issues d’Orange, TDF et Supelec.

Qu’est-ce qui t’as le plus séduit chez b<>com ?

Quand je suis arrivé en 2013, b<>com ne comptait qu’une trentaine de personnes mais avait déjà un objectif de croissance très rapide. J’ai tout de suite été captivé par le fait d’intégrer une start-up au démarrage et de la voir grandir au fur et à mesure. Par ailleurs, b<>com compte de nombreux experts techniques avec des parcours très diversifiés, pour un profil junior comme le mien lorsque que je suis arrivé, c’était le cadre idéal pour monter en compétences !

Quels sont les bénéfices du modèle b<>com ?

Avec plusieurs années de recul, je suis aujourd’hui très épanoui dans mon travail et cela tient beaucoup au modèle b<>com. En effet, la R&D occupe une place prépondérante dans notre quotidien mais nous ne perdons jamais de vue l’objectif de sortir un produit à la fin. De plus, les moyens techniques et humains sont confortables et nous permettent de mener à bien nos projets sans être en permanence sous pression. Cela se ressent d’ailleurs au quotidien, les gens sont toujours prêts à venir aider en cas de besoin ! Enfin, b<>com permet de rencontrer des gens de différents horizons et de se créer un véritable carnet d’adresse. C’est grâce à ce modèle que j’ai pu décrocher mon premier CDI… et tout en restant travailler chez b<>com !

Quel bilan dresses-tu de ton expérience ici ?

Très positif bien sûr. Tout d’abord, b<>com me permet d’exercer le métier que je souhaitais. Le développement FPGA est une problématique très pointue et les postes ouverts aux juniors sont rares. Arrivés dans un premier temps sur le cloud, b<>com m’a très vite laissé ma chance et permis de basculer sur un poste de développement FPGA dans les télécoms. Par ailleurs, on travaille chez b<>com dans une très bonne ambiance. La moyenne d’âge est assez jeune et on ne manque pas de s’organiser quelques petites activités détente (soccer, laser game, bubble foot…).

Pour terminer, une anecdote à partager avec nous ?

Mon responsable de laboratoire est, tout comme moi, fan de football, j’ai pris l’habitude de lui faire un petit résumé des derniers transferts et actus chaque matin à son arrivée ;-)