Stage : Etude, adaptation et implémentation de méthodes de séparation de sources pour le codage de vidéos holographiques.

Cesson-Sévigné, le 30/10/19

A propos de b<>com

Fournisseur de technologies pour les entreprises qui souhaitent accélérer leur compétitivité grâce au numérique, b<>com est au service des industries culturelles et créatives, des infrastructures numériques, de la défense, de l’industrie 4.0 et de la santé. Ses laboratoires mixent les talents de disciplines et cultures multiples dans les domaines de l’intelligence artificielle, de la vidéo et l’audio immersif, de la protection de contenus, des réseaux 5G, de l’internet des objets et des technologies cognitives… Issus des mondes industriel et universitaire, ses chercheurs et ingénieurs évoluent sur son campus de Rennes et ses sites de Paris, Brest et Lannion. Grâce à son équipe d’ingénierie avancée et ses moyens scientifiques propres, b<>com propose à ses clients des ingrédients et des solutions qui font la différence.

Descriptif de la mission

L'holographie est une technologie de visualisation 3D permettant de restituer fidèlement tous les indices de perceptions du relief. Malgré le caractère théoriquement idéal de cette technologie, de nombreux défis restent à relever pour qu'un service de visualisation de vidéos holographiques puisse être déployé, de la même façon que pour la vidéo classique. Un de ces défis concerne la quantité de données représentée par un hologramme.

Afin d’appliquer le même paradigme de compression que pour les vidéos classiques, il peut être utile de considérer le signal dans le domaine spatio-fréquentiel. L’hologramme peut alors être vu comme une superposition de contributions des diverses zones de la scène 3D représentée,  chaque partie de l'hologramme comportant des fréquences provenant de sources différentes et animées de mouvements indépendants. Ce type de configuration se retrouve dans d'autres domaines tels que l'audio ou l'astronomie, et a donné lieu à des nombreuses méthodes dites de séparation de sources.

L'objectif de ce stage est d'étudier l'application ou l'extension d'algorithmes de séparation de sources au problème de la superposition d'ondes monochromatiques provenant d'objets animés. On considérera aussi bien le cas linéaire, où le mélange se fait dans le plan de l'hologramme par convolution, que le cas non-linéaire, par exemple en analysant la distribution de Wigner du signal.

Le stage comportera trois volets :

  • une étude bibliographique sur les différentes approches pouvant être étendues au cas optique monochromatique animé,
  • une partie recherche où l'on cherchera à étendre et adapter ces méthodes aux spécificités des hologrammes, notamment en tenant compte des problèmes d'occultation,
  • et une phase d'implémentation de la méthode dans une ébauche de codeur vidéo holographique.

Profil recherché

Dernière année d’école d’Ingénieur ou Master 2 Recherche en Traitement du signal et / ou de l’image.

La/le candidat(e) aura une formation en traitement du signal et mathématiques appliquées avec de bonnes bases en analyse temps/fréquence, et sera à l'aise avec les langages C++ et Matlab / Octave.

Intérêt pour le stagiaire

  • Forte composante recherche et innovation
  • Sujet faisant intervenir des domaines très variés au-delà du traitement du signal (optique, mathématiques, algorithmique)

Modalités

  • Durée : 6 mois
  • Date de démarrage : premier semestre 2020
  • Lieu de travail : Cesson Sévigné

Candidature (lettre de motivation et CV) à adresser à job@b-com.com avec la référence 04STG_AMC_2019