Une première assemblée des membres studieuse

b<>com

Le 18 juin, s’est tenue la première assemblée des membres B-com, 7 mois après le démarrage effectif de la structure. Dans l’amphithéâtre du musée des télécommunications de Rennes, Vincent Marcatté, président et les administrateurs ont reçu une soixantaine d’invités représentant les acteurs de l’IRT. L’occasion pour B-com de présenter le calendrier de travail et pour une partie des membres de présenter leur activité et leur participation dans les projets.

20-06-13_3En introduction, Vincent Marcatté a rappelé le caractère exceptionnel du démarrage de B-com qui représente « un projet unique dans une vie » puisque tout est à construire. Puis, Bertrand Guilbaud, Directeur Général, a rappelé les principaux défis de la société numérique à relever qui sont aussi les mots clés de l'IRT. Citons en vrac : big data, confiance numérique, e-santé, cloud, immersion… Enjeux qui sont abordés dans les 3 domaines : Images (ICube), Réseaux (NCube) et Société numérique (E-Santé). Ce fut aussi l'occasion pour Bertrand Guilbaud de présenter l’ensemble des salariés B-com : 17 personnes aujourd’hui (une trentaine à la fin de l’année) qui bâtissent l’IRT et ses projets sur 3 sites : Rennes (Cesson Sévigné) ainsi que Lannion et Brest où les implantations provisoires seront bientôt dévoilées. Pour clore ce premier bilan, Jean-Yves Savary, Directeur technique et Eric Thibaut, Directeur du programme E-santé, ont détaillé une synthèse des projets sur le point de démarrer.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En deuxième partie d’après-midi, 7 membres ont pris la parole pour présenter l’activité de leur société : Claude Le Bouette / Ekinops, Ammar Sharaiha / ENIB, Hassan Triqui / Secure IC, Pierre Kasser / TDF, Claude Perron / Thomson Video Networks, Frédéric Degouzon / l’Ecole de design de Nantes, Yann Truong / ESC Rennes, Olivier Rosez / Voxygen et Yves Rayer / CHU Rennes.

Un enchainement de présentations qui ont toutes mis en relief une envie commune : celle de construire ensemble, d’innover pour le bien commun. C'est d'ailleurs l'ambition officielle de B-com, présentée par Emmanuelle Garnaud-Gamache, directrice du développement international, qui a révélé en avant-première la plateforme de marque B-com : des fondations pensées et conçues pour donner un avantage concurrentiel à l'IRT et accélérer son rayonnement international.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAUne rapide présentation des membres ayant pris la parole lors de l'assemblée des membres.

  • Ekinops, fournisseur de solutions de transport optique destinées aux opérateurs de télécom et très engagé dans les réseaux optiques et la montée en débit. Avec B-com, il s’engage donc naturellement dans le programme N Cube.
  • ENIB, école d’ingénieurs généraliste en électronique, informatique et mécatronique accueillant 700 étudiants chaque année. Elle héberge également le centre européen de réalité virtuelle. Elle s’associe à B-com pour mieux appréhender les contraintes industrielles et co-construire via NCube et ICube.
  • Secure IC, start-up spécialisée dans la conception de systèmes embarqués sécurisés, traite des problématiques de confiance numérique face à la cyber-menace. Elle rejoint B-com et le programme ICube avec une vision transversale de son implication sur les projets et compte tirer profit de la notoriété de la marque.
  • TDF, expert en diffusion audiovisuelle mais également concepteur de réseaux télécom et gestionnaire de 9000 sites en France. Son implication dans B-com sera large puisque son expertise sera déployée sur les programmes NCube et ICube mais également sur les plateformes.
  • Thomson Video Networks, équipementier et systémier de la TV numérique présent à l’international, s’intéresse notamment aux nouveaux modes de consommation de la vidéo. Chez B-com, TVN souhaite participer à une nouvelle forme d’innovation, clé pour une indispensable compétitivité, à travers le programme ICube.
  • L’Ecole de design de Nantes, établissement regroupant cette année 140 étudiants engagés dans la recherche sur les thématiques d’interfaces tangibles, de réalité virtuelle et de représentation dynamique. Elle sera particulièrement engagée dans le programme I Cube.
  • ESC Rennes, école de commerce formant cette année 3602 étudiants, dont la moitié d’étrangers, et animant 2 laboratoires de recherche spécialisés en Business Model, Marketing et innovation. Avec B-com, elle s’intéressera aux conditions de l’innovation et aux usages numériques, notamment dans ICube.
  • Voxygen, jeune entreprise spécialisée dans la synthèse vocale déclinée dans les secteurs de la santé, de l’éducation et de l’électronique grand public. Au sein de B-com et du programme ICube et E-Santé, elle mettra à disposition ses services et se confrontera aux nouveaux usages image et santé.
  • CHU Rennes, établissement public de santé, 1er employeur de Bretagne et largement impliqué dans la révolution de la société numérique. Avec B-com à travers le programme E-Santé, il contribuera au développement de l’architecture et des composants du système de santé du futur, notamment en travaillant sur la visualisation et la réalité augmentée.