Québec : des partenariats au croisement arts, usages, business et technos…

Guillaume Jegou et Jean-Marc Diverrez du laboratoire Usage et Accessibilité de b<>com, accompagnés d’Emmanuelle Garnaud-Gamache au développement international, reviennent sur leur présentation au festival IX Symposium à Montréal et l’atelier eye-tracking donné au CAMP de Québec International à Québec.

"Poster Session" du Laboratoire Usages & Acceptabilité de b<>com à l'IX Symposium 2015

La fin du mois de mai commence à ressembler à un rendez-vous incontournable pour b<>com. Après sa première participation au Symposium iX en 2014, c’est l’équipe du laboratoire Usages et Acceptabilité qui était du déplacement cette année afin d’aller croiser sa démarche liée à l’analyse objective des émotions à celle des artistes et chercheurs. 

iX Symposium : un carrefour unique de l’immersion au service de la créativité 

Du 20 au 24 mai se tenait à Montréal la deuxième édition d’IX 2015, symposium international dédié à l’Immersion, à l’eXpérience.
organisé par la SAT (Society for Arts and Technology), partenaire de b<>com, iX invite les créateurs, chercheurs, formateurs, producteurs, diffuseurs à partager leurs savoirs, leurs expériences et leurs projets. Il propose également aux amateurs d’art numérique d’avant-garde, de partager leur passion pour l’expérience immersive et à participer aux rencontres et débats organisées : une communauté relativement unique, très internationale, qui partage 4 journées intenses, du matin au soir.

iX 2015 reprenait la formule qui a fait le succès de sa première édition : une série de conférences principales et de conversations en matinée sont suivies en après-midi de rencontres d’artistes, de démonstrations et de présentations courtes (poster sessions) auxquelles Jean-Marc Diverrez et Guillaume Jégou participaient en expliquant notamment leurs travaux autour de l’eye-tracking. Un contenu qui a suscité beaucoup d’intérêt et de curiosité, tout comme le modèle de mutualisation de b<>com.

"Les thématiques abordées par la SAT sont au cœur de nos recherches : appétence pour l’approche centrée utilisateur, interaction somatique, création d’expériences émotionnelles partagées…" indique Guillaume Jégou.

La Satosphère, centre névralgique du festival et des expériences immersives est un immense dôme dans lequel sont projetées en soirée des œuvres audiovisuelles inédites, avec cette année présentation des premiers résultats du projet European Mobile Dome Lab : l’occasion de tester grandeur nature des prototypes d’interactions immersives sous dôme.

iX 2015 a confirmé les bonnes impressions de la première édition : avec la mise en avant d’esthétiques rares et précieuses, mais aussi de conférences multi-disiciplinaires, le symposium s’impose comme un rassemblement unique de penseurs de l’immersion et du croisement entre technologies et démarche artistique

Atelier "Améliorer vos produits grâce à la technique de l’eye tracking" au CAMP - Québec

Québec : du CAMP aux jeux vidéos, l’étude des usages fait mouche

Ce déplacement était également l’occasion d’une première collaboration physique avec Québec Internationalsuite au partenariat signé en octobre 2014 à Rennes.

Lancé tout récemment par Québec International, le CAMP, situé au cœur du quartier créatif de la ville de Québec, est un incubateur et accélérateur technologique. Le lieu propose des espaces de travail, des animations et des programmes de coaching pour développer ou valider un plan d’affaires. Le 26 mai 2015, Jean-Marc et Guillaume ont pu offrir un atelier pratique sur l’eye tracking intitulé « Améliorer vos produits grâce à la technique de l’eye tracking ». 

État de l’art des techniques de l’eye tracking et différents domaines d’application, l’atelier a également permis de définir l’implication de b<>com dans ces technologies. L’occasion de croiser start ups, chercheurs, studios de jeux et d’échanger sur les pratiques dans diverses industries ou filières.

Au delà de ces deux événements, le voyage aura également permis de nombreuses rencontres avec des studios de jeux (domaine où le Québec excelle) ou des acteurs de l’innovation, tout comme des échanges très riches avec l’ITIS de l’Université Laval, et notamment le laboratoire CO-DOT et sa Chaire Ubisoft sur le tracking des émotions.

Au final, une mission très porteuse donc, qui ouvre de nouvelles voies de collaboration avec les deux premiers partenaires de l’institut. À suivre !