NAB Show 2018 : HDR, tout sur IP et Intelligence Artificielle

Pour la troisième année consécutive, les équipes b<>com étaient au NAB Show de Las Vegas la semaine dernière. Le rassemblement phare des broadcasteurs, producteurs, manufacturiers et industriels de l’audiovisuel a cette année encore rassemblé plus de 100 000 visiteurs.

La présence dans le Futures Park a été l’occasion pour les équipes b<>com de présenter aux grands noms de l’industrie leurs dernières innovations et notamment :

  • une nouvelle évolution de b<>com *Ultra Marker* en mode SaaS, offrant plus de simplicité et une plus grande flexibilité pour le tatouage de grande quantité de contenus.

Pour Ludovic Noblet, Directeur Hypermedia chez b<>com : « Nous étions découverts par hasard en 2016 et rencontrés par curiosité en 2017. 2018 marque crédibilité et légitimité et nous sommes désormais visités par intérêt pour nos technologies. La qualité des contacts noués est impressionnante et notre stratégie de partenariat avec de grands acteurs tels que Harmonic, Embrionix, Qualcomm ou les Instituts Fraunhofer est payante. »

« Après les signatures de nos premiers contrats de licencing technologiques fin 2017, nous avons poursuivi et démarré de nouvelles discussions très encourageantes avec des acteurs majeurs du marché, sur l’ensemble des technologies présentées cette année », complète Nicolas Dallery, Directeur Marketing & Ventes.

Du côté des grandes tendances du salon, 4 mots clefs sont à retenir: SMPTE ST-2110 IP Transport, ATSC 3.0, 4K et HDR. On s’interroge cependant sur la maturité et la déployabilité des solutions de transports largement présentées par tous les acteurs et souvent sous-jacentes à des applications de production complètes (GrassValley, Imagine Communications, Nevion, MediaLinks, Harmonic...). On note, par ailleurs, que les composants sont devenus des commodités (Embrionix, Mellanox, …).

Dans le cas de la 4K et du HDR, les solutions sont sans doute matures mais pas pour autant déployables. Autrement dit, les jeux d’acteurs ne sont pas encore terminés et les alliances industrielles pas encore stabilisées, notamment au niveau du HDR.

A noter que l’intelligence artificielle fait également son apparition sur quelques stands et notamment chez Google, Amazon et Microsoft mais reste cantonnée à l’ajout automatique de métadonnées.

La sécurité des réseaux et des contenus reste un sujet d’intérêt sur le salon. Enfin, de nombreuses démonstrations à base de fonds verts étaient présentes avec des mélanges synthétiques et réels assez impressionnants. On peut noter que la réalité virtuelle en tant que telle est en retrait par rapport aux années précédentes.