MEDICA 2017 : la VR attire, l’IoT peine à décoller, la RA encore discrète

Fidèle à sa ligne « Tech That Makes Yours Better », b<>com présentait, pour la deuxième année consécutive, ses innovations à MEDICA, plus grand salon dédié au médical avec plus de 130.000 visiteurs.

Au cœur d’une zone consacrée à la technologie médicale, les équipes du domaine santé ont présenté deux démonstrations exclusives : la version médicale du convertisseur temps réel SDR-HDR récompensé au NAB cette année et [3D Localization], une solution permettant, sans marqueurs, la détection, la localisation et le suivi en temps réel d’objets 3D dans des applications de réalité augmentée. Plus de 200 visiteurs ont au final pu profiter des démonstrations b<>com et les retours sont très positifs.

Stand b<>com - hall 17

Démo / SDR-HDR for medical /

D’un point de vue global, le salon Medica confirme que le domaine de la santé se porte bien. On note une évolution constante de l’événement : le salon monte en gamme et continue de grandir comme en témoigne l’apparition d’un nouveau hall. Au final, on tend à se rapprocher des salons médicaux tel que le RSNA de Chicago avec des démonstrations « live » sur les stands d’échographes. A noter également, le sentiment d’une lutte entre les pays pour imposer leurs technologies avec une place de plus en plus importante des pays asiatiques.

Stands Pays

Les halls stars (9 & 10), véritables carrefours entre techno et business, continuent d’attirer les grandes entreprises : Sony, Philips, Samsung, Siemens, Stryker, Olympus, Storz, Richard Wolf… Le hall 18, nouvellement implanté, regroupe quant à lui les équipements de laboratoires d’analyse, un signe de l’essor de la génomique lors des prochaines éditions ?

Stand Philips

Stand Samsung

Stand Fraunhofer

Côté tendances, on remarque une omniprésence de la réalité virtuelle pour aider à vendre et attirer les visiteurs. Réduction du stress des patients, formations, choix d’équipements des salles d’opération, les applications sont nombreuses et chacun veut montrer qu’il intègre les dernières technologies, mais, pour le moment, jamais au cœur des produits. On note également une place importante des écrans hautes définition (4K, 8K…) qui apportent une réelle valeur ajoutée sur certains examens (dans le cadre d’endoscopies par exemple). Mais, là encore, les usages se cherchent, et les aspects économiques freinent l’essor : pas encore de moniteurs HDR médicaux, absence des écrans Cristal Led de Sony pourtant présents l’an dernier. Les acteurs de l’IoT sont également là, avec notamment bracelets connectés et capteurs physiologiques, mais le marché pour le médical peine à décoller, en recherche de réelle valeur ajoutée et du business model associé. Enfin, on ressent sur cette édition 2017 un réel enjeu autour de la réalité augmentée mais les applications restent discrètes.

Réalité Virtuelle chez Philips (à gauche) et Sony (à droite)

Les écrans hautes définition prennent sont de plus en plus présents. Ici, chez Sony (à gauche) et Novanta (à droite).