Le réseau mobile intelligent, réponse à la révolution des usages

Fred Pieau
djugon
Dernière illustration des domaines d'activité stratégique de b<>com présentés lors du 1er Forum National des IRT : les réseaux. Rencontre avec Xavier Priem, Business Developer.

En quoi consistent les travaux du domaine Réseaux chez b<>com ? b<>com imagine et conçoit les réseaux plus agiles pour une meilleure expérience de l’utilisateur quel que soit le lieu, la connexion et le terminal. L'objectif est de répondre aux nouveaux usages induits, entre autre, par la mobilité accrue des utilisateurs. On appelle cela l’ubiquité des réseaux. b<>com travaille aussi à diminuer la consommation énergétique et à sécuriser l’exploitation des réseaux. Et justement, quelles sont les grandes mutations en cours ? Je dirais que la révolution se situe à 3 niveaux : les usages, la consommation d’énergie et l’industrie en elle-même.

  • D’abord, la rapide adoption par le grand public des smartphones, tablettes et autres objets connectés a provoqué une explosion des échanges de données. D’un simple téléphone pour ses appels vocaux, l’utilisateur est passé à un monde riche en expériences : données, voix HD, vidéos, messagerie instantanée… Un chiffre pour illustrer la croissance de nouveaux marchés :  l'internet des objets pourrait représenter plus de 714 milliards d'euros d'ici 2020 (d'après  Machina Research).
  • Ensuite, la multiplication des utilisateurs et l'explosion des usages conduit inévitablement à une complexification des réseaux et une hausse de la consommation d'énergie. Cette augmentation de la demande ne doit toutefois pas s’accompagner d’une explosion proportionnelle de la consommation d’énergie (x 1000 entre 2010 et 2020). Le défi est donc d'améliorer l’efficacité énergétique des équipements en garantissant la qualité de service.
  • Enfin,un nouveau type d'acteurs s'est installé dans le paysage industriel. Les opérateurs de services, de terminaux et d'applications, particulièrement les OTT (Over The Top = les géants du web), dominent désormais le marché : ils diffusent du contenu aux usagers en exploitant les réseaux de télécommunications. On peut clairement affirmer qu'aujourd'hui, ce sont les usages qui déterminent les moyens de communication à mettre en place.

Simulation d'un saut de fréquence du spectre radio

En quoi consistent les recherches sur le réseau mobile intelligent illustrées le 10 octobre ?
Le réseau mobile utilise les fréquence radio, une ressource particulièrement peu disponible et très convoitée. Aujourd’hui, l’ensemble des ressources est partagé entre les opérateurs et attribué à l'usage de telle ou telle technologie (TV, radio, défense...). Une partie de ces fréquences n'est utilisée que très rarement, c'est le cas des fréquences réservées à la sécurité civile, souvent libres, ou de celles réservées à certains canaux TV sur lesquels il n’y a pas de transmission dans certaines régions. L’idée est de réutiliser de façon dynamique les fréquences peu utilisées avec des technologies qui le sont fortement : la 3G, la 4G, le wifi… à la condition de les libérer pour leur utilisation d’origine si besoin. Nos travaux consistent à élaborer un système de distribution dynamique de ces ressources tout en respectant les prescriptions des autorités de régulation. On parle ici d’opportunisme et de gestion intelligente des ressources radio. L’objectif est toujours de permettre à plus d’utilisateurs de se connecter au réseau.

Quelle place occupe le  domaine réseaux dans l’organisation des projets de l’IRT ?
Il est un socle pour les 2 autres domaines. Un réseau optimal est nécessaire pour supporter les services développés dans les domaines Images et e-santé. Quand on parle de télémédecine, les données sont si nombreuses et complexes que le réseau se doit d’être efficace, fiable et rapide. C’est la même chose pour la démocratisation des images Ultra Haute Définition : l’ADSL d’aujourd’hui ne suffira pas. Aujourd’hui chez b<>com, une trentaine de chercheurs et d’ingénieurs mettent en place les réseaux qui permettront de supporter les usages de demain.

bcom-forum-IRT2013-fredpieau-021