Le premier pas d'un grand voyage

Par Vincent Marcatté, Président B-com, Vice-Président Open Innovation Orange Labs  

Le jeudi 10 janvier 2013 restera comme le jour du démarrage officiel de B-com.

Après la signature de la convention avec l’ANR le 16 octobre 2012 qui était la dernière étape à franchir, après l’embauche de Bertrand Guilbaud comme Directeur Général le 12 novembre, le Conseil d’Administration de B-com a souhaité commencer la nouvelle année en fêtant ce lancement opérationnel qui nous fait passer « d’un projet d’IRT à un IRT de projets ».

Le chemin a été long et parfois même chaotique. Plus de deux ans de travail acharné d’un collectif cœur et de partenaires qui sont allés bien au-delà de leur contribution attendue car ce projet génère un élan, une envie : il a une âme !

B-com est l'Institut de Recherche Technologique (IRT) de la société numérique,  au carrefour des technologies, des services et des usages. C’est un des huit IRT labellisés par l’Etat, le quatrième à être lancé et, en même temps, B-com c’est tout autre chose.

B-com n’est pas un nouvel Institut de Recherche. Il y en a déjà beaucoup, d’excellents, et les membres académiques fondateurs et associés en sont le meilleur exemple.

B-com n’est pas la nouvelle génération des pôles de compétitivité. B-com s’est construit au sein du collectif d’Images & Réseaux et il est l’expression d’une grande partie de ce collectif pour faire quelque chose de plus, de complémentaire qui enrichit le territoire du pôle, et même des pôles en France toutes thématiques confondues. Il irrigue et propose de nouvelles opportunités pour le bien commun.

B-com, et c’est le souhait de l’ensemble du Conseil d’Administration, veut travailler dans l’esprit d’une start-up de Recherche et d’Innovation dont chacun est co-investisseur : l’Etat, les Collectivités locales (la Région Bretagne, Rennes Métropole, Lannion Trégor Agglomération, Brest Métropole Océane), Orange, TDF, Thomson Video Networks, un GIE de 22 PME mené par Siradel, Inria, l’Institut Mines Télécom / Télécom Bretagne, l’Université de Rennes 1, l’INSA, Supélec et 11 membres académiques associés représentés par l’Université de Bretagne Occidentale.

Demain, ce seront également d’autres membres qui viendront enrichir ce collectif ainsi que des partenaires avec lesquels nous travaillerons de manière privilégiée.

B-com est une start-up certes un peu particulière mais c’est bien l’esprit d’entreprendre, d’avoir un impact, de créer de la valeur qui nous anime collectivement.

Au-delà du fond des projets qui y seront menés (le quoi), nous souhaitons aussi innover dans la forme (le comment).

B-com veut être une vitrine du numérique en France, un lieu emblématique avec un campus, lieu de vie, innovant, facilitant le travail d’acteurs venant d’horizons très différents. Ce sera aussi un lieu d’innovation managériale, avec une organisation en réseaux, avec des équipes travaillant en mode agile.

B-com, ce sera aussi des équipes pluridisciplinaires, un mix d’ingénieurs, de chercheurs, de designers, de créateurs, de marketeurs, de médecins, de sociologues et d’ergonomes plus aptes à inventer ensemble et à innover parce que s’enrichissant mutuellement des idées des uns des autres ;  idées qu’ils auront d’autant plus facilement qu’ils travailleront au sein d’un même campus.

Ce mélange de profils de chercheurs académiques, d’ingénieurs de grands groupes ou de PME est aussi une des clés de notre capacité à aller plus vite et plus loin dans l’innovation pour que nos membres, nos partenaires, nos clients soient plus rapides dans la conquête de nouveaux marchés, qu’ils créent ainsi de la valeur et des emplois.

Ces emplois créés : croissance des PME membres, création de start-up, irrigation d’autres secteurs, attraction de nouveaux acteurs mondiaux, sont évidemment un des indicateurs clés de notre succès au-delà de la capacité de B-com à vivre au-delà de 2019, date de la fin de convention avec l’Etat.

A propos de nouveaux acteurs mondiaux, notre volonté est bien de monter des partenariats avec nos meilleurs homologues à travers le monde et bien sûr avec d’autres IRT en France. La dimension multiculturelle de nos équipes sera aussi un élément propice pour l’innovation à l’échelle mondiale.

B-com sera un laboratoire de l’innovation ouverte qui intègrera au mieux les acteurs externes : communautés de développeurs et citoyens qui pourront tester en avance de phase un certain nombre de nouveaux services et produits.

Nous démarrons dès à présent les projets définis et validés par l’Etat dans le domaine des contenus, des réseaux et de la médecine du futur au sein de locaux provisoires, à Rennes et bientôt à Lannion et à Brest.

Nous avons évidemment hâte de prendre possession de nos locaux définitifs en octobre 2014 avec un magnifique bâtiment dessiné par l’architecte Jean-Pierre Meignan et un projet mené par Sandra Blot avec une équipe Blot - Lamotte - Pierre Promotion qui sera parfaitement à la hauteur des ambitions de B-com et en ligne avec nos valeurs. Une première pierre sera à poser en juin !

Enfin pour terminer, je tiens vraiment à remercier du fond du cœur tous ceux - et ils sont très nombreux - qui ont mis leur énergie, leur talent, leurs compétences et leur capacité de conviction pour que ce projet soit une réalité. Je ne me lancerai pas dans une liste qui dépasserait la centaine de noms et je me contenterai de témoigner la reconnaissance de B-com à Florian Bachelier et à son équipe Avoxa de même qu’à Arnaud Rolland de In Extenso/ Deloitte car tous deux nous ont accompagné de longue date sans aucune certitude que le projet réussisse.

B-com est à vous, B-com est à nous. Ce sera notre capacité à travailler tous ensemble qui fera notre réussite.